La « pierre papier » gagnée par l’investissement responsable

Entre juillet et septembre 2021, les SCPI, OPCI et SCI ayant obtenu le Label ISR immobilier ont représenté 11% de la collecte nette des fonds immobiliers non cotés.

L’investissement socialement responsable (ISR) gagne du terrain dans la « pierre papier ». D’après les données de l’Association des sociétés de placement immobilier (Aspim) et de l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF) rendues publiques le 15 octobre 2021, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI) et les sociétés civiles immobilières (SCI) détenant le Label ISR immobilier ont drainé 11% de la collecte nette (les achats de parts moins les ventes de parts) des fonds immobiliers non cotés au 3ème trimestre de cette année.

Toujours selon l’Aspim et l’IEIF, il existait, au 30 septembre 2021, 28 fonds labellisés ISR immobilier représentant, à eux seuls, 20% de la capitalisation des véhicules immobiliers grand public. Une jolie performance, sachant que ce label a été instauré par le ministère de l’Économie et des Finances seulement depuis le 23 juillet 2020. Sur le modèle du Label ISR apposé depuis 2015 aux fonds composés de titres d’entreprises respectant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, le Label ISR immobilier vise à distinguer les fonds immobiliers basés sur des actifs répondant aux critères ESG.

Un contrôle annuel

Pour obtenir le label, le fonds doit s’appuyer sur une grille d’analyse intégrant huit indicateurs d’impact. Parmi eux, quatre sont imposés. Le fonds doit être capable de mesurer la performance énergétique, les émissions de gaz à effet de serre (GES), la mobilité ou la santé et le confort des occupants et, enfin, la gestion de la chaîne d’approvisionnement de l’actif immobilier (immeuble, entrepôt, centre commercial, maison de retraite, résidence étudiants…) au moment de sa construction et lors de son exploitation.

Les quatre autres indicateurs sont choisis librement par le fonds, à condition qu’il y en ait au moins un qui mesure l’impact environnemental, un autre qui évalue l’impact social et un autre qui concerne l’impact sur la gouvernance. Les fonds sont tenus de contrôler et suivre les indicateurs. Les résultats doivent être communiqués au moins une fois par an aux investisseurs.

Le Label ISR immobilier est attribué par un collège de labellisation placé sous l’autorité de Bercy. Le collège s’appuie sur les conclusions de l’audit effectué par l’un des trois organismes indépendants certifiés (Afnor Certification, Deloitte et EY France). Le Label est octroyé pour trois ans renouvelables, sachant que les fonds immobiliers labellisés sont contrôlés chaque année. Il peut être retiré en cas de manquements persistants.